Quand le temps disparait...

It's colder than a Witch'tit

L’expression américaine « colder than a witch’s tit» peut être traduite littéralement par « plus froid qu’un téton de sorcière ». Utilisée dans la conversation

courante pour imager le temps qu’il fait (à la manière du « froid de canard » français), son soustexte norme les comportements féminins. Ainsi, une femme dont l’attitude est jugée froide, voire glaciale, ne répondant pas aux attentes masculines, peut entendre cette phrase siffler à ses oreilles et se voir ainsi qualifiée de sorcière.

Cet usage participe d’une forme de harcèlement et de contrainte au quotidien.

 

La proposition d’Emilie Nguyen matérialise le fameux téton de sorcière au moyen d’un moule à cannelé issu de l’univers domestique dans lequel elle glace une plante de son jardin.

Chaque jour, l’artiste apporte quatre tétons glacés.Dans cet nouvel espace, inclusif et chaleureux, la glace peut fondre et libérer le végétal prisonnier. Certains végétaux ressortiront abîmés de cette expérience de confinement quand d’autres auront conservé vitalité et propriétés. Au fil des jours, l’eau va s’évaporer et les végétaux les plus anciens vont sécher. Parallèlement, la pièce d’abord discrète (un seul téton posé dans une coupelle au sol) aura largement colonisé l’espace avec ces sculptures éphémères déposées.

Il y a quelque chose dans la nature profonde des êtres qui suit son cours comme un flux constant, un tout dynamique insaississable.

Mettre la Bouche à la Pâte

A cet élan d'empathie éprouvé grâce à l'expérience sensorielle de « Trait d'Union » (2019), lors du confinement dû au coronavirus, sont venues s’ajouter plusieurs performances : « Le Sacrifice du don de soi » (mars 2020), « Se protéger de leurs salades » (avril 2020), «Conjurer le sort des arbres » (mai 2020), « Erupuoc » (2020) et « Mettre la bouche à la Pâte » (2020). Ce moyen d’expression m’a permis de mettre en oeuvre mon besoin d’agir créant un ensemble performatif de protection, un pacte avec la Terre.

Erupuoc

Conjurer le sort des Arbres

Se protéger de leurs salades

Le Sacrifice de Don de Soi

Trait d'Union

« Trait d’Union » (2019) a répondu à un autre besoin de reconnexion, celui aux autres. Mais quand je me suis frottée à cette performance, c’était comme être confrontée à une magie que je ne maîtrisais pas. J’ai laissé des traces comme des bouteilles jetées à la mer et je souhaitais que ce geste réactive l’empathique.

Crystallization

J’ai voulu revenir à ce qui me paraissait essentiel et « Quand le temps disparaît… » (2018-2020) en est la manifestation. Le déclic a eu lieu avec «Chrystallisation » (2018). Bien qu’encore accablée par le constat de la disparition de 75% de la biomasse des insectes volants ont disparu en 30 ans à cause de notre modèle agricole, cette installation invite à la contemplation de notre environnement naturel. Pour comprendre l’essence d’une chose, il faut s’en approcher, se mettre à sa hauteur mais aussi la ressentir. « Quand le temps disparaît… » est donc la réponse à « Inside Down », son versant positif. A ce moment là, j’avais besoin de me délester de ces sujets mortifères.

Unélémentdelaréalitédansunespaceirréel