Them'Art #6 : Révolution(s)

Complexe Gérard Philipe- La Garde (83)

1/1

À travers Inside Down, il faut faire face à « l’ère des dangers invisibles ». Ces dangers se trouvent à l’intérieur de ce qui se consomme et agissent de l’intérieur, un poison sinueux et silencieux. Ces petites substances se faufilent comme des chevaux de Troie : le cadeau qui fait l’ennemi. Comment s’insurger, se révolter face à quelque chose qu’on ne peut voir et qui est, de plus, souvent nié ou ignoré ?

 

Le doute procure une subsistance à ces substances, il gèle et fige les pensées. Tels Néonicotinoïdes ou Solitaire où l’on retrouve cet état latent dû à l’action de ces produits, influant sur le comportement des abeilles : après un épandage de pesticides, des colonies entières s’effondrent, meurent d’un sorte de Parkinson foudroyant ; progressivement les abeilles perdent leur fonction et se figent, comme dans cette résine. Ce doute subsiste également grâce à un entremêlement de vrai et de faux, de représentations symboliques, de constructions de mythes.

 

Le propos d’Inside Down s’étend donc logiquement à l’utilisation de l’aluminium, des additifs ou des plastiques. Inside Down est donc une « toute petite chose » qui a voulu être dissimulée et dénoncée par le biais cette production. Ce projet pointe du doigt ce qui dérange, ce qui trompe au dépend de la santé, de l’économie et de la vie. Il s’agit d’une petite intrusion maline et perverse se cachant aux yeux de tous. A l’origine de dégâts foudroyants, il tend à paraître anodin et gèle la pensée du bon sens afin de rester invisible.

 

A ce niveau, le changement ne peut être brutal car il importe, en premier temps, d’une déconstruction symbolique de mythes en place, de la destitution d’un système de valeurs. Et la révolution se joue dans un renversement du mode consommation, il s’agit plutôt de « petites révolutions ». Ainsi le seul pouvoir qui est accordé, et où il est possible de faire acte, est le pouvoir d’achat. 

Envie de découvrir un autre évènement ?

Unélémentdelaréalitédansunespaceirréel